Communauté de communes de Catus et du Pays de Cahors prévue le 1 janvier 2010.

La CC de Catus et du Pays de Cahors

OAS_AD(« Position1 »); on error resume next ShockMode=(IsObject(CreateObject(« ShockwaveFlash.ShockwaveFlash.8 »)))

Il est encore prématuré de dire que les bans sont affichés en mairie. Mais l’union entre les communautés de communes de Cahors et Catus est bien engagée. Lors de la présentation du projet de fusion, mercredi soir à Espère, devant 300 élus, la métaphore allait bon train dans les discours. « C e n’est pas un mariage forcé mais un mariage d’amour, et il y a la dot », résumait le président du conseil général Gérard Miquel. Le cœur et ses raisons financières.

Pourquoi réunir les deux entités ? Jean-Marc Vayssouze, Claude Taillardas et les vice-présidents des deux communautés développeront durant trois heures, un argumentaire rodé durant plusieurs réunions préparatoires. « Nous devons raisonner sur une échelle différente, c’est incontournable ». Le président du Pays de Cahors parle de l’opportunité financière liée à la réussite de la communauté d’agglomération : « Nous pourrions profiter d’une hausse de la Dotation Globale de Fonctionnement de 2,6 millions €». Il y aurait, aussi, ces 665 000 € redistribués entre toutes les communes dans le cadre d’une dotation solidaire.

Habitat, transport, économie, tourisme, environnement, culture, ces deux-là (Cahors et Catus) étaient faits pour vivre ensemble. Chacun a ses points forts, Catus l’environnement, Cahors l’habitat. L’agglomération sera selon les parents du projet « l’addition des compétences des uns et des autres ».

Pas une voix dans la salle s’est élevée pour émettre des réserves, deux ou trois interrogations c’est tout concernant les communes voisines qui n’y seront pas, Prayssac ou Puy L’Évêque.

Le « grand Cahors » qui se dessine comptera 40 000 habitants, et déjà, des élus voient plus loin avec l’objectif d’une communauté d’agglomération de 50 000 habitants.

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux et recevoir les dernières nouvelles.

Laisser un commentaire

*