Derrick Rose a réussi sa rentrée face à Tony Parker

Faciles contre New Orleans la veille, les Spurs se sont inclinés la nuit dernière sur le parquet des Bulls de Joakim Noah (92-85). Carmelo Anthony a quant à lui sorti un match à 41 points pour que les Nuggets l’emportent à Portland (94-97).
Par Osvaldo Guerra y Villar, le 30-10-2009

Le match de la nuit : Chicago-San Antonio
«Ça joue pas mal aux Spurs», confiait un Joakim Noah respectueux à nos confrères de Basket News il y a quelques jours. La nuit dernière, ce sont pourtant bien les Bulls qui ont su se faire respecter par San Antonio au United Center (92-85). Et ce malgré un Tim Duncan flamboyant (28 pts, 13/19, 16 rbs, 3 co). Maladroits aux shoots (42,3%, 19% à 3 pts) et dominés dans la peinture (52-44), ses coéquipiers ne lui ont pas apporté suffisamment de soutien, à l’image de Richard Jefferson (9 pts, 3/9) ou Tony Parker (8 pts, 4/11). Vinny Del Negro a quant à lui pu compter sur les qualités de Luol Deng (17 pts, 9 rbs) ou encore Joakim Noah (10 pts, 10 rbs, 2 co) pour s’offrir le scalp d’une équipe de San Antonio qui avait écarté New Orleans sans difficulté la veille (113-96).

«Chicago a très bien joué, admettait «Pop» dans les colonnes du SA Express News. Ils ont eu plus de joueurs compétitifs que nous. Seul Tim Duncan l’a été. Ce n’est pas suffisant.» Emmenée par un Derrick Rose inspiré (13 pts, 7 pds), bien qu’il ait manqué la majeur partie de la présaison en raison d’une blessure à la cheville, la franchise de l’Illinois a fait le trou dans le troisième quart temps (27-18). Elle ne comptait qu’un point d’avance à la pause (47-46, 74-64 au début du dernier quart). Auteur de ses 13 points en deuxième mi-temps, Tyrus Thomas n’est pas étrangé au succès de son équipe… Les Bulls auront fort à faire pour enchainer avec une deuxième victoire de rang puisqu’ils devront se rendre à Boston la nuit prochaine. S.A a un jour pour récupérer de son back-to-back avant de recevoir Sacramento.

La nuit des Frenchies :
Si le duel Parker-Noah faisait office de tête d’affiche en ce qui concerne les Frenchies (voir : Le match de la nuit), on aurait aussi pu assister à une opposition entre Joahn Petro et Nicolas Batum du côté du Rose Garden. Il n’en a rien été. Blessé à l’épaule, le sophomore des Blazers est out pour plusieurs mois. Il passera sur la table d’opération ce vendredi. L’ancien Palois n’a pas joué non plus. Mais juste parce que George Karl en a décidé ainsi… «Le coach a sa rotation depuis maintenant deux ans au niveau des intérieurs, expliquait-il avant la reprise. Il tourne avec trois rotations (Ndlr : Nene, Kenyon Martin, Chris Andersen). S’il y a un blessé ou des fautes, il en utilise une quatrième.» Ce n’était donc pas pour cette fois… A noter que Petro avait également été laissé de côté lors du premier match des Nuggets contre le Jazz (114-105). «Je continue à travailler, je me dis que la saison est longue, positive-t-il. On ne sait jamais de quoi demain sera fait. Je me tiens prêt pour que le jour où je suis appelé, je puisse répondre présent

T. Parker (Chi-S.A, 92-85) : 8 pts, 4/11, 3 rbs, 3 pds, 1 co, 35 min
I. Mahinmi (Chi-S.A, 92-85) : DNP
J. Noah (Chi-S.A, 92-85), 10 pts, 4/8, 10 rbs, 3 pds, 2 co, 27 min
J. Petro (Por-Den, 94-97) : DNP
N. Batum (Por-Den, 94-97) : DNP (blessé, épaule)

Le MVP de la nuit : Carmelo Anthony
Meilleur marqueur de la présaison (23,6 pts/match), 30 points contre Utah, 41 la nuit dernière à Portland… Carmelo Anthony démarre la saison en trombe. L’ailier des Nuggets a notamment brillé sur la ligne de réparation dans l’Oregon (18/19), mais pas que (11/21, 6 rbs, 3 pds). C’est lui qui a tenu son équipe à bout de bras en fin de match avec 19 points lors des 10 dernières minutes (94-97). «Melo», qui a remporté son duel face à Brandon Roy (30 pts, 5 pds, 5 rbs), s’est en outre chargé de rentrer deux lancer-francs décisifs dans les ultimes secondes.

A retenir aussi :
Si Melo Anthony a rentré deux lancers dans le méga-money-time, Greg Oden aurait bien aimé en faire de même… Le numéro 1 de la draft 2007 a manqué ses deux tentatives alors qu’il aurait pu donner une longueur d’avance à Portland, qui a par ailleurs rentré 80,5% de ses tirs de réparation… LaMarcus Aldridge a lui aussi raté un lancer décisif quelques secondes plus tôt et Brandon Roy a eu le panier à trois points de l’égalisation entre les mains au buzzer. Un tir impossible toutefois.

Les résultats de la nuit :
Chicago-San Antonio 92-85
Portland-Denver 94-97

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux et recevoir les dernières nouvelles.

Laisser un commentaire

*