Le logement au c

Le Logement au cour de l’Europe.

Jeudi matin, à Strasbourg, j’ai été désignée vice-présidente de l’intergroupe «Urban», au sein duquel je compte m’engager activement sur toutes les questions concernant le développement urbain.

Qu’est-ce qu’un intergroupe? Le Parlement européen, comme les assemblées parlementaires en France, s’organise autour de groupes d’étude thématiques. Le groupe Urban est né en février 2005, réunissant alors plus de 70 eurodéputés de tous horizons politiques et de toutes commissions parlementaires sous la présidence de Jean-Marie Beaupuy, eurodéputé Modem. Ses objectifs étaient dès le départ de dynamiser la politique urbaine de l’Union européenne en permettant l’échange de bonnes pratiques et la recherche de solutions aux défis socio-économiques et environnementaux, bref écologiques, auxquels sont confrontés nos villes.

Aujourd’hui cet intergroupe ne s’appelle plus que «Urban». C’est pourquoi notre priorité sera de garantir que la thématique «logement» ne soit pas abandonnée. Elle doit au contraire être au cœur des préoccupations de l’intergroupe.


Juste un chiffre: en Europe, 70 millions de personnes sont mal-logées, selon une étude réalisée en 2009 pour le Secours Populaire. La précarité énergétique touche des millions de ménages européens, et ce sera un des sujets majeurs dans la lutte contre le changement climatique au cours des prochaines décennies. Sur ce sujet, nous avons pris l’initiative d’organiser d’ici quelques semaines au Parlement européen une conférence portant sur le financement de la réhabilitation des logements sociaux.

En associant au mieux les citoyens, et notamment les habitants des quartiers populaires, aux débats que nous aurons avec cet intergroupe, nous avons obtenu qu’une délégation d’eurodéputés membres de la Commission du Développement régional s

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux et recevoir les dernières nouvelles.

Laisser un commentaire

*