Sarkozy est un des problèemes de la France

Nicolas Sarkozy est un des problèmes de la France

 

 

07.11.10 – 15:18

Invité de l’émission le Grand Rendez-vous sur Europe 1, Dominique De Villepin n’a pas été avare de reproches envers le président Nicolas Sarkozy. Selon l’ancien premier ministre, "personne n’exerce, en France, la responsabilité de président".

Ex-Premier ministre de Jacques Chirac, Dominique De Villepin n’a jamais caché ses divergences de vue  (il s’agit d’un euphémisme) avec Nicolas Sarkozy. Le fondateur du mouvement "République solidaire" n’a pas changé d’opinion sur le Président français en quittant l’UMP, bien au contraire.

Au cours d’une interview accordée à Europe 1 pour l’émission le "Grand Rendez-vous", celui qui avait incarné à l’ONU l’opposition française au conflit en Irak, a sorti les Scuds à l’encontre du sarkozysme et de son fer-de-lance. Il a notamment déclaré que "Nicolas Sarkozy est aujourd’hui un des problèmes de la France et parmi les principaux problèmes qu’il faut régler".  Face à ce constat, Dominique de Villepin préconise de "il est temps que cette parenthèse politique que nous vivons depuis 2007 soit refermée".

Dominique de Villepin a également parlé de "spectacle pitoyable" pour désigner la vie politique française en ce moment. "Je n’ai jamais assisté à une compétition ministérielle pour choisir un Premier ministre qui s’étale sur 4 mois au vu et au su de tout le monde".

"Une victoire gouvernementale à la Pyrrhus"

Concernant l’impasse qui s’est forgée entre les syndicats et le gouvernement au sujet du projet de réforme des retraites, Dominique de Villepin dénonce "un nouvel exemple du dialogue de sourds" entre l’exécutif et les partenaires sociaux. Face au constat de la baisse de la mobilisation contre ledit projet de réforme, l’interviewé parle de "victoire gouvernementale à la Pyrrhus". Surtout, cette "victoire" aurait suscité "une formidable frustration et beaucoup d’amertume à la sortie de ce conflit social" ce qui n’empêcherait pas Nicoals Sarkozy d’être "vainqueur dans sa tête. Et c’est une très mauvaise chose pour lui".

Sur base de ces propos, osons un pronostique risqué : Dominique de Villepin ne soutiendra pas Nicolas Sarkozy lors du premier tour de l’élection présidentielle française de 2012.

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux et recevoir les dernières nouvelles.

Laisser un commentaire

*