Le coq marans du Boissiérien Jean Jacques Daubié gagne le 32ème concours National de Toulouse !

Cocoricooo au concours de Colombophilie, Colombiculture et aviculture

Christian Raoust est président de la Société des aviculteurs du Midi. Il a organisé et présidé la 32e Exposition nationale à la Grande Halle de l’Union. Il raconte sa passion et le détail de ce concours un peu inattendu.

Antonio Neves, Jean Jacques Daubié et le Président Christian Raoust.

« J’ai toujours aimé les animaux, explique Christian Raoust. J’ai 58 ans et il y a plus de trente ans que je suis président. Je n’ai jamais ressenti la moindre lassitude ». Tout démarre pour ce dernier en s’occupant de la basse-cour de la maison familiale : « À l’époque, mon père travaillait à l’Onia (AZF), nous étions modestes. Alors, pour avoir de ‘argent de poche et faire des économies, nous avions un potager et quelques volailles ». Il poursuit : « Mon amour des animaux m’a conduit tout directement à m’occuper de la basse-cour. J’aimais cela, c’était une tâche quotidienne qui m’enchantait ».

Cocoricoôôô !! !

Au fil des années, Christian se met à arpenter les marchés du Ravelin et de Saint-Aubin : « Là, j’ai découvert que des animaux de race existaient aussi chez les volailles et chez les oiseaux de basse-cour. Peu à peu je me suis passionné pour cet univers ». Christian Raoust rejoint alors le monde des concours en 1968 et en 1969 il expose ses propres animaux : « A 18 ans, je deviens secrétaire général de la société des aviculteurs et à 22 ans, je passe l’examen de juge colombicole ». Il sera l’un des plus jeunes juges de France. La présidence de la Société des aviculteurs viendra ensuite. Aujourd’hui, Christian Raoust est aussi passionné que durant ses jeunes années : « Je possède un grand terrain et je continue à élever des poules. Quel bonheur de consommer des œufs loin du supermarché ! ». Il ne tarit pas d’éloges pour décrire la saveur d’un lièvre belge, « à la chair si tendre » ou celle des poules gasconnes « si goûteuse ».

Les canards, les dindons, faisans et autres canards seront au rendez-vous. Christian Raoust se fera un plaisir de raconter les péripéties des pigeons voyageurs d’Antonio Neves et les poules et coq marans de Jean Jacques Daubié dont le coq a été déclaré champion de la 32ème  Exposition Nationale à L’Union de même qu’une de ses belles poules marans. Ils sont sa fierté et il continue à prendre soin de ses animaux.

Parmi ces stars, n’oublions pas les pigeons texans qui ont aussi été primés et il y avait pas moins de 700 espèces, classées selon leur forme, leur couleur, et leur plumage. Ce plumage qui peut se définir de différentes sortes : cravate de plumes, coquille de plumes, ou encore boulants pour les pigeons amoureux qui font gonfler leurs plumes au moment des amours.

Les pigeons de race texan d’Antonio Neves classés 9ème de France !

Autre point fort de ces deux jours, le lâcher de pigeons avec présentation et vidéo sur le rôle et les fonctions de ces oiseaux pas tout à fait comme les autres et seuls animaux à avoir reçu la Légion d’Honneur pour les actions durant la guerre de 14-18. Quelle est leur place à l’heure d’Internet ?

Là aussi, existe plusieurs catégories d’oiseaux : pigeons dits « de fantaisie » pour la qualité et la couleur de leur plumage. Pigeons dits « de sport », en fond, demi-fond ou spring, classés selon la distance accomplie.

Il faut savoir que ces pigeons peuvent couvrir de 1000 à 1500 km. Véritables athlètes, ils sont confrontés à un vrai entraînement et reçoivent soins et nourriture appropriés à leur condition de sportif. Les acteurs y voient un bon signe pour la biodiversité de Boissières et du Lot.

Vous pouvez laisser un commentaire ou vous inscrire au flux et recevoir les dernières nouvelles.

Laisser un commentaire

*