General

Prise d’armes du Chef d’Escadron Massot à Gourdon Lot

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON  Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON

Le Chef d’escadron Christophe Massot a succédé au chef d’escadron Patrick Chilliard. Crédit Photos © Osvaldo Villar.

Plusieurs changements en ce mois de septembre à la compagnie de Gourdon puisque le commandant le Chef d’Escadron Massot qui était déjà venu à Gourdon il y a quelques semaines à la cérémonie de départ du chef d’escadron Patrick Chilliard pour rejoindre cet été le Service technique de recherche judiciaire et de documentation à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Christophe Massot chef d’escadron lui succède.

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON

« Gourdon correspond parfaitement à mon choix fonctionnel et personnel de secteur et de territoire ».

 

Arrivé le 1 er août, le comandant Massot a pris le commandement de la compagnie. Âgé de 41 ans, il arrive de l’Ecole de Montluçon, (Creuse) où il exerçait comme officier de formation en charge des sous-officiers. Lors de son émouvant discours  le Colonel THIRY a mentionné que le Chef d’Escadron Massot a déjà une longue et riche carrière dans la gendarmerie : titulaire de la médaille d’or de la défense nationale, de la médaille commémorative d’Afghanistan et de la médaille de la reconnaissance de la Nation, il est père d’une fille de neuf mois et ‘un garçon de huit ans. Il a demandé un poste de commandement de compagnie à Gourdon pour des raisons personnelles. Gourdon correspond donc parfaitement à son choix fonctionnel et de secteur, explique le Chef d’Escadron. « C’est une compagnie chargée sur les plans opérationnel et judiciaire. Elle est calibrée pour faire face à la totalité des événements. Nous avons un effectif qui est au complet et opérationnel. »

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON De gauche à droite : le Colonel THIRY, le Chef d’Escadron Massot, le Sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Brouillou.

 

Lors de son discours le Sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Brouillou mentionne que « Cet officier cumule 18 années passées dans la gendarmerie. Une carrière débutée en 1996 en tant que sous-officier (et qui s’est poursuivie sur le terrain en tant que sous-officier puis officier après deux années à l’école de Melun. Après être passé par l’école de Formation de Tulle et un poste à Bellac en Haute Vienne. Mais il a d’ores et déjà cerné les problématiques du territoire, réorganiser et moderniser la gendarmerie de Gourdon telle est sa mission. » Le Colonel lui rappelle qu’il n’est pas seul car il conduit les actions prioritaires gouvernementales dans la phase d’analyse et de conception, des contacts étroits au quotidien avec les différents acteurs du terrain en relation très étroite avec les autorités judiciaires et civiles (M. Le Procureur de la République et le Sous-préfet de Gourdon), les élus partenaires incontournables de la Gendarmerie Nationale, les acteurs sociaux et économiques, et la population, donc il incarne les gendarmes dans du territoire. Parmi ses priorités, il cite entre autres la lutte contre les agressions des femmes, vols de commerçants, maisons secondaires, la sécurité routière et le maintien de l’ordre public.

 

Tags : Prise d’armes, Gendarmerie Nationale, Gourdon Lot 46300,

Source : Osvaldo Villar http://www.come4news.com/le-chef-d-escadron-massot-a-succede-au-chef-d-escadron-patrick-chilliard-629819

 

Tags : , ,

Grand Loto de la Francophonie en Quercy-Périgord

Afin de préparer au mieux le grand Loto de la Francophonie en Quercy-Périgord le samedi 20 juillet à 21h à la salle des fêtes de Payrignac, animé par une spécialiste Agnès. Le loto du 20 juillet prochain avec des « Jolis » lots de valeur, tous les adhérents ou amis de l’association sont sollicités pour faire des dons (lots, sommes d’argent, réduction, possibilité de regroupement pour des lots plus importants). N’hésitez pas à solliciter vos commerçants ! Nous souhaitons également vendre à l’entracte les traditionnels gâteaux, alors à vos fourneaux. On compte sur vous ! Tous les adhérents disponibles sont attendus pour les derniers préparatifs (mise en place des tables et chaises, de la buvette, des lots,) le vendredi 20 juillet 2012 à partir de 09h à la salle des fêtes de Payrignac.  Les lots devront être récupérés au plus tard le 10 juillet. Le Loto aura lieu le même jour à 21H. Plus de précisions à la prochaine réunion du 14 juillet.

 

 

Tags : , , , , , , ,

La France produit des Pauvres et la pauvreté progresse dans le Lot,et le bassin Midi-Pyrénées !

La France produit des Pauvres et la

pauvreté progresse dans le Lot,et

le bassin Midi-Pyrénées !

Publié le mercredi 21 septembre 2011 à 07H00 –

En distribuant des fruits, des légumes, des produits lactés et des vêtements, l’association Restos du Cœur, dans le quartier défavorisés de Toulouse et le Lot, tente de réduire l’impact de la pauvreté.

Le Lot – Des familles auboises tentent de vivre avec 950 € par mois, parfois moins. Les associations peinent de plus en plus à répondre aux besoins et on coupe les aides des

Il existe deux manières d’appréhender la crise : soit d’une manière abstraite en étudiant les statistiques, soit en rencontrant des familles qui n’arrivent pas à remplir leur Caddie®. Et ce genre de familles sont malheureusement de plus en plus nombreuses dans notre département, reflet d’une évolution constatée au plan national. Évolution sans aucun doute parallèle à celle du chômage dans notre pays.
Dans les locaux de l’association Lève-toi, rue des Cumines à Troyes, le constat est conforme et les témoignages édifiants. Ainsi cette femme, humble et digne, mère de trois enfants, qui avoue manger « à peu près normalement » seulement depuis qu’elle bénéficie de l’aide de cette association. « J’ai 52 ans, j’ai trois enfants âgés de 17, 15 et 8 ans. Et j’ai 950 € par mois pour vivre ». Vivre ? Ou survivre. « Dans ma situation, on ressent très durement la hausse des prix. Je ne peux absolument pas m’acheter des produits de marque. Quand je ne recevais pas d’aide de la part de Lève-toi, on mangeait juste des pâtes, du riz, des boîtes avec des saucisses-lentilles pas très bonnes. Pas de fruits ni de légumes », confie cette femme.

Jamais de poisson frais
Pas de rôti non plus, pas de bonne viande, seulement quelques steaks hachés pas chers en grandes barquettes, et jamais de poisson frais, juste des croquettes. « Pas de cadeaux non plus. On se contente d’une petite boîte de gâteaux pas chère », indique-t-elle encore.
Grâce à Lève-toi, elle a la possibilité de manger quelques fruits et légumes – « tant pis s’ils sont un peu tallés » – des yaourts, et même une brioche. « Avec mes enfants, on arrive parfois à manger deux Danone par jour, contre un par semaine auparavant. » Voilà 6 ans qu’elle vient dans les locaux de Lève-toi, presque tous les jours.
Des femmes comme elle, le président Rogers Marchand et toute son équipe en rencontrent de plus en plus, venant essentiellement des Sénardes et du quartier Jules-Guesde.

Beaucoup de nouvelles têtes
« On accueille actuellement 105 familles, soit plus de quatre cents personnes. Leurs besoins sont surtout alimentaires », note-t-il. Il évoque les nombreuses familles qui ne mangent jamais de viande et qui viennent le mercredi en espérant en trouver un peu. « Ce sont des familles touchées de plein fouet par la pauvreté. On voit pas mal de nouvelles têtes, des retraités, des femmes seules avec enfants et puis des jeunes en phase de recherche d’un travail », constate ce président. Pour répondre aux besoins, Lève-toi peut compter sur les produits fournis par la Banque alimentaire et par Intermarché. Avec des livraisons inégales, parfois avec, parfois sans produits laitiers.
Rogers Marchand espère bien obtenir des pommes de terre non calibrées et des oignons de la part d’un agriculteur aubois. Sans réponse à ce jour, il va à nouveau le solliciter.

Tags : , , , , , , , ,

Les raisins de Malbec sont les plus chers vendus !

Washington : vendange record à prix record, le riesling et le malbec ont le vent en poupe 10/02/2011

L’Etat de Washington a pressé 160 000 tonnes de raisins de cuve à l’issue de sa vendange 2010, contre 156 000 tonnes en 2009, soit une augmentation de 2,5 %, selon les données publiées récemment par le Département américain.

Tags : , , , , , ,

La nouvelle manière de Blogger Twitter et Facebook

Facebook and Twitter replace blogging
Nov. 4 2010 – 1:55 pm | 

It’s hard to recall these days, now that most bloggers are corporate drones (*cough*), but blogging was originally the pursuit of hobbyists. And now a lot of those hobbyists appear to be giving it up, or at least cutting back, in favor of less demanding hobbies that offer some of the same satisfactions: microblogging and social networking.

According to Technorati’s annual “State of the Blogosphere” survey, 53 percent of hobbyist bloggers say they update their blogs either somewhat less or a lot less than they have in the past. Only 21 percent say they do it more. Meanwhile, 54 percent of corporate bloggers say they’re posting either somewhat or a lot more often.

Those who say they’re blogging less often were then asked to say why. While the most popular answer was “work/family commitments,” the next two most common choices were “I am devoting more time to microblogging (eg. Twitter)” and “I am devoting more time to social networks.”

In other words, Facebook and Twitter have found a sizable niche: people who have something to say, but either are content to say it only to their friends, or don’t need more than 140 characters to express it.

La Bourse à la hausse

Stocks rally on manufacturing data

 

action. November 1, 2010: 10:37 AM 

NEW YORK (CNNMoney.com) — U.S. stocks started November with a bang. The Dow soared more than 100 points following a better-than-expected report on manufacturing, with the buying spilling over into the broader market.

The Dow Jones industrial average jumped 117 points, or 1.1%, less than an hour into the session. The S&P 500 gained 12 points, or 1%, and the Nasdaq  rose 23 points, or 0.9%.

The Dow is coming off its best October since 2006, although stocks ended mixed on Friday  after government estimates showed the U.S. economy grew at a sluggish 2 in the annual rate in the third quarter.

Stocks have been climbing since late August on expectations of additional stimulus from the Federal Reserve and bets that Tuesday’s Congressional elections will favor the Republicans.

But the tone has been more cautious recently, with stocks mostly moving sideways over the last week, as investors take a wait-and-see attitude ahead of ahead of the week’s big events — the election Tuesday, the Federal Reserve meeting on Wednesday and the October jobs report due Friday.

"All that really matters now is the Fed coming in with a boat-load of money," said Joseph Saluzzi, co-head of equity trading at Themis Trading. "The only reason the market has been going higher for the past two months is because of these expectations of Fed money-pumping."

But a reading showing stronger-than-expected manufacturing growth in October managed to tide investors over on Monday.

Chinese stocks also moved higher overnight on strong manufacturing numbers from the world’s second-biggest economy.

Economy :  The Institute for Supply Management’s manufacturing index jumped to 56.9 in October from 54.4 in September. That easily beat the reading of 54 expected by economists. Any reading above 50 indicates growth in the sector.

A report on personal income and spending before the bell showed that personal income decreased 0.1% while personal spending increased 0.2% in September.

Economists had expected the Commerce Department to report that spending by individuals rose 0.4% in September, according to a consensus estimate from Briefing.com. Personal income was expected to have risen 0.2% in the month.

Separately, government data showed that construction spending unexpectedly rose 0.5% in September, while economists had expected a 0.7% drop.

Companies : AIG (AIG, Fortune 500) announced early Monday that it has raised nearly $37 billion by selling off one insurance subsidiary, and the initial public offering of a second, AIA Group Ltd. AIG’s stock edged up modestly.

Before the bell, Loews (L, Fortune500) reported that its net income dropped in the third quarter to $36 million, compared to $468 million in 2009. That included a one-time charge of $328 million stemming from CNA Financial Corporation, a subsidiary. Excluding that charge, Loews reported earnings of 13 cents per share, topping analyst expectations. Shares were little changed.

Shares of Wilmington Trust (WL) sank more than 5% on news of a bigger-than-expected third quarter loss. The bank also agreed to be bought by M&T (MTB).

World Markets : European shares were higher in midday trading. The CAC 40 in France was up 0.2%, the DAX in Germany rose 0.4% and Britain’s FTSE 100 was up 0.6%.

Asian markets ended mixed. Japan’s benchmark Nikkei index dropped 0.5%, while the Hang Seng in Hong Kong rose 2.4%. The Shanghai Composite ticked up 2.5%.

Currencies and commodities : The dollar rose against the euro and the Japanese yen, but fell against the British pound.

Oil futures for December delivery rallied, gaining $2.31, or 2.5%, to $83.64 a barrel.

Gold for December delivery fell $4.50 to $1353.10 an ounce. Prices on U.S. Treasuries rose Monday, pushing the yield on the benchmark 10-year note down to 2.60% from 2.61% late Friday. 

USA Politico Breaking News

POLITICO Breaking News:
—————————————————–

House Republican Conference Chairman Mike Pence (Ind.) is considering stepping down from his post in the GOP leadership in preparation for a possible bid for president or governor in 2012. Pence, who won the 2012 presidential straw poll at the Values Voter Summit last month, is currently No. 3 in the House GOP hierarchy.

 

For more information…  http://www.politico.com

La Martinique et la Guyane = Autonomie

 

10 janvier 2010

 La Martinique et la Guyane votent pour leur autonomie symbole de l’Indépendence de l’île

 OUTREMER-REFERENDUMS-INSTITUTIONS

A Cayenne, en Guyane, on prépare les documents électoraux pour le référendum de dimanche. Crédits photo : AFP

Les habitants de ces départements se prononcent dimanche sur le changement de statut de leurs collectivités.

«Approuvez-vous la transformation de la Martinique en une collectivité d’outre-mer régie par l’article 74 de la Constitution, dotée d’une organisation particulière tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République ?» La question posée dimanche aux électeurs de Martinique – la même sera soumise en Guyane – n’est pas d’une grande clarté. Mais les termes du débat sont connus depuis longtemps dans les départements français d’Amérique. Et, un an après la crise sociale et les troubles qu’ont connus ces territoires – et qui n’ont pas atteint la même intensité qu’en Guadeloupe – Nicolas Sarkozy accède à une demande exprimée par la majorité des élus locaux lors des états généraux de l’outre-mer.

La question posée dimanche n’est pas celle de l’indépendance, rejetée par une grande majorité de la population. Le gouvernement offre aux habitants de la Martinique et de la Guyane le choix entre deux innovations possibles. La première consiste à créer une collectivité unique dotée de compétences beaucoup plus larges que les régions en métropole, à l’image de la Polynésie française et de la Nou­velle-Calédonie, qui disposent aujourd’hui d’un véritable gouvernement. Tel est l’objet du référendum de demain. En cas de victoire du oui, le Parlement déterminera le degré d’autonomie et les nouvelles compétences accordées à la Martinique et à la Guyane.

Évolution institutionnellle

En revanche, si le non l’emporte dans l’un de ces territoires, un nouveau référendum y sera organisé deux semaines plus tard. Le gouvernement proposera alors aux habitants une évolution institutionnelle plus modeste, qui consiste à fusionner département et région dans une assemblée unique aux compétences a priori inchangées. En cas de nouvelle victoire du non à ce deuxième référendum, le statu quo prévaudra.

Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-Mer, n’a pas pris officiellement position en faveur de l’un ou l’autre de ces scénarios. Mais l’ordre des référendums suggère clairement que le gouvernement souhaite la victoire du oui dimanche. Lors d’un précédent référendum, le 7 décembre 2003, la fusion du département et de la région avait été refusée par 72,98 % des votants en Guadeloupe et 50,48 % d’entre eux en Martinique.

Beaucoup d’élus appellent à voter oui. Le président du conseil général de Martinique, Claude Lise, apparenté socialiste, estime que l’échec du référendum «priverait d’un outil de développement extrêmement important».

D’autres élus espèrent la victoire du non et l’ont exprimé lors d’un débat organisé à l’Assemblée le 7 décembre. Alfred Almont, député UMP de Martinique, a souligné que les élus locaux avaient marqué leur volonté d’instituer une préférence locale en matière d’accès à l’emploi privé s’ils en avaient demain la faculté grâce à leurs nouvelles prérogatives.

Sans préjuger du choix des électeurs, Michel Diefenbacher (UMP, Lot-et-Garonne) a observé que, «quand on souhaite plus d’autonomie, il faut en avoir les moyens financiers». Et Abdoulatifou Aly, député MoDem de Mayotte, a craint que la victoire du oui en Martinique ou en Guyane «ouvre la voie au règne de l’arbitraire de potentats ou de roitelets locaux».

 

La grève des électeurs…

 


 


OCTAVE MIRBEAU

La grève des électeurs.

(article du « Figaro » du 14 juillet 1889).

a.1902  
Paris, au bureau des "Temps nouveaux" ; 22 : 1902. 8 p. -in-16.
Côte 2009 en librairie ancienne = 150€.
Rééd. idem, 1914.

b.1924  
Pour ne pas voter, électeur, écoute = La grève des électeurs
Paris : Groupe de propagande par la broch., 1924 [avr.]. – 7-8-8-8 p.
– (La Brochure mensuelle ; 16).
Faure, Sébastien. Grave, Jean. Paraf-Javal. – Pour ne pas voter.
Électeur écoute / S. Faure.
La Grève des électeurs / Octave Mirbeau.
L’Absurdité de la politique / Paraf-Javal.
Recueil de quatre brochures du " Bureau anti-parlementaire 1919 ".
(Groupe de propagande par la brochure à distribuer).

c.1995  
Suivi de : Prélude.Paris, Ludd : 1995, 92-Châtillon, Impr. SEG. 25 p -ill., couv. ill -21 cm. ISBN    2-906305-17-0

d.2001  
[Montreuil], l’Insomniaque : 2001, Paris, Presses d’expressions.45 p. -ill., couv. ill. -20 cm.    ISBN    2-908744-62-7
Notes  : Contient aussi : "Abruti populo !" de Charles Maestracci et un lexique de termes politiques.
Rééd. 2007
La grève des électeurs [Texte imprimé]
suivie de Prélude : et enrobée de 101 propos inciviques  / Octave Mirbeau
Montreuil : l’Insomniaque , impr. 2007 (46-Mercuès : Impr. France Quercy)
1 vol. (61 p.) ill., couv. ill. 21 cm     ISBN     978-2-915694-24-6
Notes    Contient également un choix de citations de divers auteurs.

e.2004
A greve dos eleitores [Texte imprimé]
seguido de Prelúdio  / Octave Mirbeau  ; tradução de Daniel Gouveia
Lisbonne : Hugin ed. , c2004. 48 p.-[1]f. de front. 17 cm
ISBN     972-794-239-3
Note titre et mention resp.    Trad. portugaise de "La grève des électeurs"
La couv. porte en plus : "Não voto !!"

f.2007
Bussillet ,   Dominique    (1948-….)
Manifeste du trivialisme [Texte imprimé] : essai  Parçay-sur-Vienne : Anovi , impr. 2007 (impr. en Espagne)
1 vol. (71 p.) couv. ill. en coul. 19 cm.Bibliogr. p. 69-71
Collection     Tempéraments
ISBN     978-2-914818-16-2
En appendice, article d’Octave Mirbeau paru dans "Le Figaro" du 28 novembre 1888 : "La grève des électeurs"

g.2009
La grève des électeurs [Texte imprimé]  / Octave Mirbeau…  ;
Cécile Rivière, Auteur d’une postface, du colophon, etc.
Paris : Éd. Allia , 2009 (impr. en Italie)
1 vol. (44 p.) couv. ill. 14 cm
ISBN     978-2-84485-317-2

+++++++++++++++++++++++++++++++

DBMOF


MIRBEAU Octave, Marie, Henry.   Né à Trévières (Calvados) le 16 février 1848 ; mort à Paris le 16 février 1917 ; écrivain ; sympathisant anarchiste durant quelques années.

L’écrivain O. Mirbeau collabora à la presse libertaire, à la revue L’En Dehors de Zo d’Axa qui parut du 5 mai 1891 au 19 février 1894, au journal Les Temps Nouveaux de Jean Grave, où son nom figure sur la liste des collaborateurs publiée dans le n° 1 daté 4-10 mai 1895, au Journal du Peuple, quotidien fondé pendant l’affaire Dreyfus et que dirigea Sébastien Faure du 6 février au 3 décembre 1899.  En 1875, O. Mirbeau débuta dans le journalisme, il collabora à L’Ordre puis au Gaulois et au Figaro. Il fut pendant quelques mois sous-préfet à Saint-Girons (Ariège) au temps du Seize-Mai. En 1883, il publiait Les Grimaces, pamphlet hebdomadaire. Mirbeau se montrait alors clérical, militariste et antisémite.  Vers 1886, il changea et fut alors " un véritable rebelle, ennemi du peuple et des lois, peintre féroce des turpitudes humaines, contempteur farouche d’une société où il avait en vain cherché l’amour " (article nécrologique de CQFD du 24 février 1917 signé Genold) et il fustigea notamment le clergé — il avait reçu une éducation religieuse — dans ses livres L’Abbé Jules, 1888 et Sébastien Roch, 1890. C’est à cette époque qu’il s’adressa aux électeurs dans une apostrophe, publiée par Le Figaro du 14 juillet 1889, et souvent reproduite depuis dans les journaux libertaires. Elle se termine ainsi :  " Eh bien ! mon brave électeur, normand ou gascon, picard ou cévenol, basque ou breton, si tu avais une lueur de raison dans ta cervelle, si tu n’étais pas l’immortel abruti que tu es, le jour où les mendiants, les estropiés, les monstres électoraux viendront sur ton passage coutumier étaler leurs plaies et tendre leurs sébiles au bout de leurs moignons dartreux, si tu n’étais pas l’indécrottable Souverain, sans sceptre, sans couronne, sans royaume, que tu as toujours été, ce jour-là, tu t’en irais tranquillement pêcher à la ligne, ou dormir sous les saules, ou trouver les filles derrière les meules, ou jouer aux boules dans une sente lointaine, et tu les laisserais, tes hideux sujets, se battre entre eux, se dévorer, se tuer. Ce jour-là, vois-tu, tu pourrais te vanter d’avoir accompli le seul acte politique et la première bonne action de ta vie. "  Vint ensuite la période des attentats anarchistes de 1892-1894. Après la condamnation d’indulgence toute relative de Ravachol aux travaux forcés par la cour d’assises de Paris le 26 avril 1892, O. Mirbeau vit dans le verdict le signe d’une certaine sympathie des jurés à l’égard de " l’Idée future " :  " … par-delà l’acte, dont on leur criait l’épouvantable horreur, n’ont-ils écouté que la voix de l’Idée future, de l’idée dominatrice qui le spécialise, cet acte, qui le grandit ? " (L’En Dehors, 1er mai 1892).  " … Ravachol ne m’effraie pas. Il est transitoire comme la terreur qu’il inspire. C’est le coup de tonnerre auquel succède la joie du soleil et des ciels apaisés. Après la sombre besogne sourit le rêve d’universelle harmonie, rêvé par l’admirable Kropotkine… " (article de O. Mirbeau paru dans L’En Dehors, reproduit par La Révolte, n° 32, 7-14 mai 1892).  S’il glorifia l’acte de Ravachol, O. Mirbeau désavoua celui d’Émile Henry qui lança, le 12 février 1894, une bombe au café Terminus de la gare Saint-Lazare, laquelle blessa une vingtaine de personnes ; et Mirbeau résuma assez bien l’opinion des anarchistes en écrivant au lendemain du crime : " Émile Henry dit, affirme, clame qu’il est anarchiste. C’est possible. Mais l’anarchie a bon dos. Comme le papier, elle souffre tout. C’est une mode, aujourd’hui, chez les criminels, de se réclamer d’elle, quand ils ont perpétré un beau coup […] Chaque parti a ses criminels et ses fous, puisque chaque parti a ses hommes " (Le Journal, 19 février 1894).
Jean Grave ayant été poursuivi pour son livre La Société mourante et l’Anarchie, dont la 2e édition venait d’être imprimée en Belgique avec une préface d’O. Mirbeau, celui-ci vint à la barre le 24 février 1894 témoigner au compagnon son estime et son admiration. Jean Grave fut condamné à deux ans de prison et à 1 000 f d’amende.  O. Mirbeau fit partie du comité de " Coalition révolutionnaire ", constitué en octobre 1898 avec S. Faure, Pouget, Malato, etc., pour répondre aux menées nationalistes antidreyfusiennes.
Ce comité était le pendant sur le plan libertaire du " Comité de vigilance " qui groupait à la même époque les différentes fractions socialistes.
En 1899, il collabora au Mouvement socialiste et fut collaborateur littéraire de L’Humanité créée en 1904.
Comme de nombreux militants, O. Mirbeau approuva la politique d’union sacrée en 1914. Il mourut en 1917. " On a enterré hier Octave Mirbeau ; en vérité, il était mort depuis longtemps " (CQFD 24 février 1917, article de Genold). Hervé parla sur sa tombe…

SOURCES : Arch. PPo. B a 1 190. — État civil de Trévières. — J. Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste, op. cit. — R. Carr, Anarchisme in France : the case of Octave Mirbeau, Manchester University Press, 1977, 190 p.  3e période (1871-1914);4e période (1914-1939)OUVRIER045552

17% des Français se vaccineront contre la grippe A

Alors que Barack Obama vient de déclarer l’état d’urgence sanitaire aux Etats-Unis, la population française semble de moins en moins sensible aux messages alarmistes diffusés depuis des mois.

Selon un sondage IFOP, seuls 17 % des Français envisagent de se faire vacciner. Cette étude traduit un retournement radical de l’opinion des personnes interrogées : à la mi-septembre, 55% des personnes se disaient prêtes à se faire vacciner. Près d’un sondé sur deux (49%) explique qu’il ne se fera « certainement pas vacciner » contre le virus qui a fait 36 morts en France. Parallèlement, le niveau d’inquiétude des Français face à la grippe A chute très nettement: 16% des sondés se disent inquiets, contre 32% il y a un mois.

Commentaires

33 Commentaires

 
Au lieu d’être convaincu d’avance, allez voir ces sites :

 

Toute personne qui aura, par aide directe ou in