Patrimoine et Monuments Historiques

13ème Déjeuner-débat de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí » à Boissières Lot 46150 CC Grand Cahors

Communiqué du 13ème Déjeuner-débat de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí » à Boissières CC Grand Cahors.  

21 octobre 2012.

Dans le cadre d’une consolidation de la Francophonie « Populaire », le Professeur Edmond JOUVE Président de la Francophonie Quercy-Périgord, vous invite au déjeuner débat d’information et de contacts à l’occasion de la 13ème conférence de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí », à la Salle Polyvalente de Boissières le Vendredi 26 Octobre 2012 à 12H30. Cette conférence (déjeuner-débat) est ouvert à tous.

Ce déjeuner-débat s’effectue en concertation avec les partenaires de la Francophonie. Enfin, elle réitère sa disponibilité à continuer à organiser des manifestations  ayant pour but la solidarité francophone.

Réservations 25€uros 0623387517 / 0565228068

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous remerciant à l’avance, je vous attend le 26 octobre à 12H30 à Boissières (Lot).

 

Le Président Edmond Jouve et Osvaldo Villar

Tags : , , , , , , , , , ,

La francophonie, a besoin d’un Ministre !

Pinsac (Lot 46). Edmond Jouve rend hommage à Roger Vitrac 

 

 « La francophonie, la langue des lettres a besoin d’un Ministre »

 Edmond Jouve est venu à la francophonie par le biais de la langue française, bien sûr, puisqu’il était membre de l’Association des écrivains de langue française.

Puis, il entra au comité des ONG de la francophonie, suivi de nombreux étudiants francophones en France et dans le monde entier, il participa au travail de Boutros Ghali, pour le livre Démocratie francophonie et préface le futur livre d’Abdou Diouf, sur la francophonie.

 Il est également l’un des initiateurs de La francophonie populaire et organise depuis 16 ans de grands colloques francophones. Le prochain aura pour thème: Jacques Chirac et la francophonie et aura lieu au musée du septennat de Chirac, à Sarran en Corrèze. A Tunis, où il vient souvent enseigner et donner des conférences,  l’Amphithéâtre de l’Université des Sciences porte son nom.

Et quand on lui dit : « La francophonie ne se porte pas bien », Edmond Jouve en explique les raisons diverses: « La première étant que la France ne croit pas assez à la francophonie. Il n’y a même pas de ministère de la Francophonie. Ensuite, je crois que l’on a trop voulu mettre l’accent sur la francophonie politique au détriment de l’apprentissage de la langue. Ce qui explique certaines tensions qui peuvent apparaître ici et là ».

 La francophonie a perdu, à ce jour, plusieurs pays : des pays de l’Afrique de l’Ouest, tels le Rwanda, les pays de l’ancienne Indochine : Le Laos, le Vietnam, le Cambodge encore que le sommet d’Hanoï ait permis de réintroduire la France dans cette aire géographique où l’on a inventé ‘‘la francophonie aux pieds nus’’. C’est-à-dire que les aînés apprennent le français aux plus petits ». Puis en Chine où le président Ho Jintao met à l’honneur la langue de Molière sans se soucier des droits de l’homme ! Le professeur Edmond Jouve vient de sortir son livre « Mélanges » aux éditions www.bruylant.be (ISBN : 978-2-8027-3014-9). Aujourd’hui, le professeur Jouve l’explique, la francophonie essaie de remonter la pente. «L’une des faiblesses de l’agence de la francophonie réside dans le manque de fonds ».

 « Il faut revenir à la grande idée de Boutros Ghali : si l’anglais est la langue du commerce, le français est porteur de valeurs universalistes : celles de la tolérance, des droits de l’Homme. Du fait de la langue que nous partageons et la Tunisie fait partie des pays fondateurs de la francophonie, nous avons une spécificité que nous tenons à garder, et qui est l’antidote à la mondialisation. Il faut simplement faire moins de politique et de diplomatie et plus de littérature. La francophonie plie mais ne rompt pas », résume-t-il. Il a rendu hommage à Roger Vitrac le 03 novembre avec Christiane Bouat (de l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques Amopa 46), et de l’association « Les Amis Pinsagais de Roger Vitrac » dont la présidente est Éliette Verger-Pratoucy. Après la visite de la maison natale et du village   un dépôt de gerbe a été déposé sur la tombe de Roger Vitrac  à Pinsac en compagnie d’un public venu très nombreux et les membres passionnés de la Francophonie en Quercy (une association de type loi 1901) qui a pour but  la protection, diffusion et la mise en valeur de la Francophonie suivi du débat repas. Tous ont rendu un solennel hommage à Roger Vitrac, né le 17 novembre 1899 à Pinsac. Ce poète et dramaturge Lotois, surréaliste de la première heure jusqu’à son exclusion du mouvement en 1928. Il prend part à la manifestation et il participe aux dernières manifestations dadaïstes. Il se lie d’amitié avec André Breton et se rallie au mouvement surréaliste. Il collabore aux premiers numéros de "La Révolution surréaliste". C’est par la poésie qu’il aborde la littérature : dans certains de ses recueils (« Cruautés de la nuit », « Connaissance de la mort » et « Humoristiques »,1927 ; « La Lanterne noire », (publication posthume en 1964), la dimension onirique, déjà, donne lieu à une écriture ciselée, baroque, mue par un désir d’inattendu et de rareté dont son style portera toujours le sceau. En outre, prenant le parti de la coexistence radicale du cocasse et de l’horrible, il « décroche » vite, sur la scène de l’Histoire littéraire, le rôle de précurseur du théâtre de l’absurde.

 Après le verre de l’amitié offert par le Maire Philippe Mouraud, tous se sont retrouvés autour d’une table pour un repas convivial servi dans la salle polyvalente de Pinsac par le traiteur Souillagais Jean-Claude Chambon, le tout arrosé du Cahors-Malbec rosé et rouge. Un repas du terroir avec le meilleur traiteur du Lot Jean-Claude Chambon.Propos recueillis par Osvaldo Guerra y Villar /  © Photos Osvaldo Guerra y Villar. 

Nouveau Peugeot 4007 en Espagne

España: Nueva gama Peugeot 4007

El Peugeot 4007recibe algunos cambios en la gama para española de cara a la nueva temporada. Sin modificaciones en su estética, lo más reseñable es la introducción de variantes con siete plazas para el nivel de acabado más sencillo.

Los precios recomendados, promoción incluida, son:

  • 2.2 HDI 156 CV Business Line 5 plazas 27.340 €
  • 2.2 HDI 156 CV Business Line 7 plazas 27.814 €
  • 2.2 HDI 156 CV Sport Pack 7 plazas 30.911 €
  • 2.2 HDI 156 CV Sport Pack 7 plazas Aut. 32.111 €

El equipamiento de serie incluye en todos los casos el ABS, EBD, ESP, TCS, seis airbags, radio CD MP3, bluetooth, llantas de aleación de 18 pulgadas (salvo Business 7 plazas), sensor de aparcamiento posterior, ordenador de viaje, control de velocidad, paquete eléctrico, etc.
España Precios del nuevo Mazda MY2011


Mazda España ha comunicado hoy las tarifas recomendadas para la nueva gama 2011 del Mazda2. Pese a que ya puede reservarse en cualquier concesionario, las primeras entregas no tendrán lugar hasta el mes de febrero, lo que resta cierto atractivo al pequeño japonés.

Los cambios introducidos en su exterior son bastante ligeros, y salvo la nueva parrilla y los paragolpes, pocas novedades son dignas de mención. Mejor resuelto está el habitáculo, ahora con materiales de superior calidad, detalles decorativos nuevos y una instrumentación.

SEMA 2010: Xplore Adventure Series FJ Cruiser is ready for the wilderness

Xplore Adventure Series FJ Cruiser
Xplore Adventure Toyota Series FJ Cruiser
In an effort to raise awareness about our National Parks, the folks at Xplore Vehicles have teamed up with a host of sponsors to create a worthy Toyota FJ Cruiser that’s ready for the wilderness. The Xplore FJ employs a TRD supercharger, OME suspension, 17-inch BFG mud terrain tires, a Magnaflow cat-back exhaust, WARN winch and a whole slew of other exterior upgrades. Inside, the FJ is appointed with a Katzkin leather-suede interior with Xplore floor mats and a special dash plaque.

After it’s debut at SEMA, the Xplore FJ will be auctioned off early next year with the proceeds being donated to the National Park Foundation. Learn more about this unique off-roader.

Xplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ CruiserXplore Adventure Series FJ Cruiser

Préservation de la prison du XIXe Toulouse

Le comité de quartier Saint-Michel, proche de l’ancienne prison de Toulouse, qui combat depuis des mois pour la préservation de ce bâtiment du 19e siècle, demande la réunion rapide de la commission régionale de protection des sites (CRPS), a déclaré son président  mercredi.
Guillaume Drijard et une délégation du comité de quartier ont été reçus mardi à Paris au cabinet de la garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie.

"La seule avancée de cet entretien avec le directeur adjoint de cabinet, Alexandre Jevakhoff, est que le ministère est d’accord pour que la CRPS se réunisse à ce sujet, nous allons donc demander au préfet de lancer le plus rapidement les convocations", a déclaré M. Drijard à l’AFP.
Il a toutefois rappelé que l’Etat n’était pas obligé de suivre l’avis de la CRPS.
La mairie de Toulouse veut acquérir la prison, "élément majeur du patrimoine historique et architectural toulousain", où furent exécuter de nombreux résistants aux nazis, pour la réhabiliter et y installer un grand équipement, sans doute culturel. Mais elle s’inquiète, avec le comité de quartier Saint-Michel, au constat que l’Etat n’a pas encore décidé de protéger les bâtiments du 19e siècle.
Ils craignent qu’au nom de considérations financières l’Etat soit enclin à ne pas protèger le site pour le céder ensuite à un promoteur qui paierait beaucoup plus cher que la ville.
Un porte-parole du ministère de la justice, Guillaume Didier, a confirmé que lors de la réunion, il avait été précisé au comité que le préfet avait fait procéder à plusieurs estimations de la valeur du bien, selon qu’il soit classé entièrement, partiellement ou pas du tout.
Le comité de quartier a remis au ministère une pétition de près de 10.000 signatures réclamant la protection de la prison au titre des bâtiments historiques.
Tout en parlant d’un "contexte politique et financier très défavorable", le président du comité de quartier espère que la ministre puisse se montrer sensible à cette défense du "patrimoine".
Il a récemment indiqué que le préfet Dominique Bur l’avait assuré avoir entrepris des démarches auprès de Mme Alliot-Marie afin que la cession de la prison "soit respectueuse des aspects mémoriels et architecturaux".