Région Midi-Pyrénées

Prise d’armes du Chef d’Escadron Massot à Gourdon Lot

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON  Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON

Le Chef d’escadron Christophe Massot a succédé au chef d’escadron Patrick Chilliard. Crédit Photos © Osvaldo Villar.

Plusieurs changements en ce mois de septembre à la compagnie de Gourdon puisque le commandant le Chef d’Escadron Massot qui était déjà venu à Gourdon il y a quelques semaines à la cérémonie de départ du chef d’escadron Patrick Chilliard pour rejoindre cet été le Service technique de recherche judiciaire et de documentation à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Christophe Massot chef d’escadron lui succède.

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON

« Gourdon correspond parfaitement à mon choix fonctionnel et personnel de secteur et de territoire ».

 

Arrivé le 1 er août, le comandant Massot a pris le commandement de la compagnie. Âgé de 41 ans, il arrive de l’Ecole de Montluçon, (Creuse) où il exerçait comme officier de formation en charge des sous-officiers. Lors de son émouvant discours  le Colonel THIRY a mentionné que le Chef d’Escadron Massot a déjà une longue et riche carrière dans la gendarmerie : titulaire de la médaille d’or de la défense nationale, de la médaille commémorative d’Afghanistan et de la médaille de la reconnaissance de la Nation, il est père d’une fille de neuf mois et ‘un garçon de huit ans. Il a demandé un poste de commandement de compagnie à Gourdon pour des raisons personnelles. Gourdon correspond donc parfaitement à son choix fonctionnel et de secteur, explique le Chef d’Escadron. « C’est une compagnie chargée sur les plans opérationnel et judiciaire. Elle est calibrée pour faire face à la totalité des événements. Nous avons un effectif qui est au complet et opérationnel. »

 Prise darmes à la gendarmerie de GOURDON De gauche à droite : le Colonel THIRY, le Chef d’Escadron Massot, le Sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Brouillou.

 

Lors de son discours le Sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Brouillou mentionne que « Cet officier cumule 18 années passées dans la gendarmerie. Une carrière débutée en 1996 en tant que sous-officier (et qui s’est poursuivie sur le terrain en tant que sous-officier puis officier après deux années à l’école de Melun. Après être passé par l’école de Formation de Tulle et un poste à Bellac en Haute Vienne. Mais il a d’ores et déjà cerné les problématiques du territoire, réorganiser et moderniser la gendarmerie de Gourdon telle est sa mission. » Le Colonel lui rappelle qu’il n’est pas seul car il conduit les actions prioritaires gouvernementales dans la phase d’analyse et de conception, des contacts étroits au quotidien avec les différents acteurs du terrain en relation très étroite avec les autorités judiciaires et civiles (M. Le Procureur de la République et le Sous-préfet de Gourdon), les élus partenaires incontournables de la Gendarmerie Nationale, les acteurs sociaux et économiques, et la population, donc il incarne les gendarmes dans du territoire. Parmi ses priorités, il cite entre autres la lutte contre les agressions des femmes, vols de commerçants, maisons secondaires, la sécurité routière et le maintien de l’ordre public.

 

Tags : Prise d’armes, Gendarmerie Nationale, Gourdon Lot 46300,

Source : Osvaldo Villar http://www.come4news.com/le-chef-d-escadron-massot-a-succede-au-chef-d-escadron-patrick-chilliard-629819

 

Tags : , ,

13ème Déjeuner-débat de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí » à Boissières Lot 46150 CC Grand Cahors

Communiqué du 13ème Déjeuner-débat de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí » à Boissières CC Grand Cahors.  

21 octobre 2012.

Dans le cadre d’une consolidation de la Francophonie « Populaire », le Professeur Edmond JOUVE Président de la Francophonie Quercy-Périgord, vous invite au déjeuner débat d’information et de contacts à l’occasion de la 13ème conférence de la Francophonie « Simon Bolivar et la poésie de José Martí », à la Salle Polyvalente de Boissières le Vendredi 26 Octobre 2012 à 12H30. Cette conférence (déjeuner-débat) est ouvert à tous.

Ce déjeuner-débat s’effectue en concertation avec les partenaires de la Francophonie. Enfin, elle réitère sa disponibilité à continuer à organiser des manifestations  ayant pour but la solidarité francophone.

Réservations 25€uros 0623387517 / 0565228068

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous remerciant à l’avance, je vous attend le 26 octobre à 12H30 à Boissières (Lot).

 

Le Président Edmond Jouve et Osvaldo Villar

Tags : , , , , , , , , , ,

Grand Loto de la Francophonie en Quercy-Périgord

Afin de préparer au mieux le grand Loto de la Francophonie en Quercy-Périgord le samedi 20 juillet à 21h à la salle des fêtes de Payrignac, animé par une spécialiste Agnès. Le loto du 20 juillet prochain avec des « Jolis » lots de valeur, tous les adhérents ou amis de l’association sont sollicités pour faire des dons (lots, sommes d’argent, réduction, possibilité de regroupement pour des lots plus importants). N’hésitez pas à solliciter vos commerçants ! Nous souhaitons également vendre à l’entracte les traditionnels gâteaux, alors à vos fourneaux. On compte sur vous ! Tous les adhérents disponibles sont attendus pour les derniers préparatifs (mise en place des tables et chaises, de la buvette, des lots,) le vendredi 20 juillet 2012 à partir de 09h à la salle des fêtes de Payrignac.  Les lots devront être récupérés au plus tard le 10 juillet. Le Loto aura lieu le même jour à 21H. Plus de précisions à la prochaine réunion du 14 juillet.

 

 

Tags : , , , , , , ,

La France produit des Pauvres et la pauvreté progresse dans le Lot,et le bassin Midi-Pyrénées !

La France produit des Pauvres et la

pauvreté progresse dans le Lot,et

le bassin Midi-Pyrénées !

Publié le mercredi 21 septembre 2011 à 07H00 –

En distribuant des fruits, des légumes, des produits lactés et des vêtements, l’association Restos du Cœur, dans le quartier défavorisés de Toulouse et le Lot, tente de réduire l’impact de la pauvreté.

Le Lot – Des familles auboises tentent de vivre avec 950 € par mois, parfois moins. Les associations peinent de plus en plus à répondre aux besoins et on coupe les aides des

Il existe deux manières d’appréhender la crise : soit d’une manière abstraite en étudiant les statistiques, soit en rencontrant des familles qui n’arrivent pas à remplir leur Caddie®. Et ce genre de familles sont malheureusement de plus en plus nombreuses dans notre département, reflet d’une évolution constatée au plan national. Évolution sans aucun doute parallèle à celle du chômage dans notre pays.
Dans les locaux de l’association Lève-toi, rue des Cumines à Troyes, le constat est conforme et les témoignages édifiants. Ainsi cette femme, humble et digne, mère de trois enfants, qui avoue manger « à peu près normalement » seulement depuis qu’elle bénéficie de l’aide de cette association. « J’ai 52 ans, j’ai trois enfants âgés de 17, 15 et 8 ans. Et j’ai 950 € par mois pour vivre ». Vivre ? Ou survivre. « Dans ma situation, on ressent très durement la hausse des prix. Je ne peux absolument pas m’acheter des produits de marque. Quand je ne recevais pas d’aide de la part de Lève-toi, on mangeait juste des pâtes, du riz, des boîtes avec des saucisses-lentilles pas très bonnes. Pas de fruits ni de légumes », confie cette femme.

Jamais de poisson frais
Pas de rôti non plus, pas de bonne viande, seulement quelques steaks hachés pas chers en grandes barquettes, et jamais de poisson frais, juste des croquettes. « Pas de cadeaux non plus. On se contente d’une petite boîte de gâteaux pas chère », indique-t-elle encore.
Grâce à Lève-toi, elle a la possibilité de manger quelques fruits et légumes – « tant pis s’ils sont un peu tallés » – des yaourts, et même une brioche. « Avec mes enfants, on arrive parfois à manger deux Danone par jour, contre un par semaine auparavant. » Voilà 6 ans qu’elle vient dans les locaux de Lève-toi, presque tous les jours.
Des femmes comme elle, le président Rogers Marchand et toute son équipe en rencontrent de plus en plus, venant essentiellement des Sénardes et du quartier Jules-Guesde.

Beaucoup de nouvelles têtes
« On accueille actuellement 105 familles, soit plus de quatre cents personnes. Leurs besoins sont surtout alimentaires », note-t-il. Il évoque les nombreuses familles qui ne mangent jamais de viande et qui viennent le mercredi en espérant en trouver un peu. « Ce sont des familles touchées de plein fouet par la pauvreté. On voit pas mal de nouvelles têtes, des retraités, des femmes seules avec enfants et puis des jeunes en phase de recherche d’un travail », constate ce président. Pour répondre aux besoins, Lève-toi peut compter sur les produits fournis par la Banque alimentaire et par Intermarché. Avec des livraisons inégales, parfois avec, parfois sans produits laitiers.
Rogers Marchand espère bien obtenir des pommes de terre non calibrées et des oignons de la part d’un agriculteur aubois. Sans réponse à ce jour, il va à nouveau le solliciter.

Tags : , , , , , , , ,

Des champions en démonstration au Palais des Sports de Cahors

 

Le gala des arts martiaux sera l’occasion d’accueillir des grands noms du sport : Après le succès de sa troisième édition en 2010, le gala de la 4ème édition des arts Martiaux revient le 29 janvier. Assistez à des démonstrations et découvrez des disciplines spectaculaires et parfois méconnues comme la capoeira ou le Kendo, en compagnie de stars des sports de combats. Cet évènement a été pensé, d’une part, pour fédérer les différentes associations ayant pour objet la pratique des arts martiaux et des sports pieds-poings autour d’un évènement commun ; et d’autre part, pour servir de vitrine aux différentes écoles de la Communauté de communes de Cahors et de la région Midi-Pyrénées.

Tel un jardinier qui rassemble toutes les fleurs pour que son jardin soit harmonieux, Nicolas Happ (CN2) et sa sympathique équipe ont concocté une programmation qui accueille tous les styles (ou presque) du sport dit de combat de la Corée du Sud. Mais de combat il n’y aura point, il s’agira plutôt de démonstrations des plus grands maîtres de différentes disciplines. Organisé par l’Hwarang T.D.K en partenariat avec la Mairie de Cahors, ce gala s’enrichit cette année de sept nouvelles disciplines.

 

Disciplines présentes : Karaté, Taekwondo, Judo, Boxe française, l’art martial Jiujitsu Brésilien (nouveau), Hapkido, Tai Chi Chuan, Haidong Gumdo (nouveau), Wing Tsun, Escrima (nouveau), Son Mudo, Viet Vo Dao, (nouveau), Kung-Fu Shaolin (nouveau), Capoïera (nouveau) est un art martial afro-brésilien, la capoeira est une pratique spectaculaire et esthétique qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples béninois du temps de l’esclavage au Brésil. Kendo, (nouveau).

 Autre nouveauté, 250 démonstrateurs ont été invités à venir participer à cette grande fête sportive avec Grand Maître Raphaël COUET, 6ème dan de HAPKIDO Jin Jung Kwan, représentant de la discipline en France accompagné de l’équipe nationale de démonstration.

 Maître Frédéric FOUBERT, 3ème dan de SON MUDO, représentant européen de la discipline. Thierry ALIBERT, multiple champion d’Europe de TAI CHI CHUAN Ghislain Nzeh Ndong et l’école Long Tao de Toulouse pour le Kung-Fu Shaolin.

Ils feront des démonstrations respectivement de judo, de taekwondo et de karaté. Un animateur sera présent tout au long de la soirée pour faire apprécier au public ces différentes pratiques. Tout comme en 2010, des compétiteurs de haut niveau viendront fouler les tatamis pour votre plus grand plaisir.

Renseignements au 06 89 04 82 04 /06 07 94 93 06 ou www.hwarangtkd.fr

Osvaldo Villar

 

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

HebdoPresse en partenariat Progressites46


Hebdopresse est une analyse de la presse régionale proposée gratuitement par LES CHAMBRES DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DE MIDI-PYRENEES.

Elle est diffusée par mail chaque mardi et consultable en ligne (mise à jour quotidienne) sur le portail régional d’information économique à l’adresse suivante : www.hebdopresse.com

CRCI Midi-Pyrénées – Edition du 01/09/2010 au 07/09/2010
L’analyse de presse compte à ce jour 3010 abonnés

 

Aménagement urbain
HAUTE-GARONNE : MONTAUDRAN AEROSPACE, UN CAMPUS EN VILLE
Montaudran Aerospace sera aménagé par la communauté urbaine qui souhaite mixer activités économiques, recherche, logements et mémoire aéronautique. Le tout sera relié par les transports en commun pour en faire un campus en ville. Les travaux débuteront au premier trimestre 2011 pour la livraison de l’espace Clément-Ader en 2013. Une première phase de logements sera opérationnelle en 2015.
Paru le : 02/09/2010, LA DEPECHE DU MIDI

 

Commerce de détail
TARN-ET-GARONNE : CREATION D’UN WELDOM A MOISSAC
Depuis plusieurs années, Bernard Capgras, exploitant du plus vieux commerce de Moissac, va prendre sa retraite et transférera toute son activité sur l’enseigne « Weldom » qui est en train de s’implanter. Ce commerce est très attendu sur la commune car depuis la fermeture du « bricomag », les habitants doivent se déplacer pour trouver du matériel de bricolage. « Weldom », dont l’ouverture est prévue mi-mars, sera à côté de Carrefour, et les clients retrouveront les anciens salariés des Ets Capgras chez « Weldom »
Paru le : 04/09/2010, LE PETIT JOURNAL

TARN : LA JOURNEE DES CREATEURS DE LA RUE FUZIES
Poussée par de nouvelles enseignes et de jeunes générations, l’association des commerçants de la rue Fuzies, présidée par Roland Van de Vyver, repart à la conquête des consommateurs castrais. , une journée des créateurs dédiée aux artistes et artisans qui innovent a été organisée le 4 septembre. Avec cette journée, c’est un nouvel élan qui veut être donné à cette rue, dynamisée par de récentes boutiques.
Paru le : 01/09/2010, LA DEPECHE DU MIDI

HAUTES-PYRENEES : SIGNATURE D’UNE CONVENTION POUR L’ACHEVEMENT DES TRAVAUX DE LA HALLE BRAUHAUBAN
Une convention de partenariat a été signée entre la ville de Tarbes et l’association des commerçants de la halle Brauhauban en vue de la restructuration de la Halle. Une enveloppe globale de 8 M d’euros est dédiée à la réalisation les travaux, qui commenceront en fin d’année et qui s’achèveront fin 2012. Par ailleurs une procédure d’expulsion a été engagée envers Renault.
Paru le : 31/08/2010, LA DEPECHE DU MIDI

 

Culture-Loisirs
AVEYRON : CANDIDAT AU PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO
Le Maire de Rodez, Christian Teyssèdre, a confirmé officiellement la candidature de la ville de RODEZ au patrimoine de l’Unesco. Un comité de pilotage, présidé par Jean-Michel Cosson, historien et élu, aura pour mission d’en définir le périmètre. Au-delà de la cathédrale de Rodez, un aménagement global de la ville devra être pensé. Des projets urbains vont émerger et changer la physionomie de la ville en parallèle de la construction du musée Soulages. La municipalité s’est fixée une dizaine d’années pour atteindre son objectif alors qu’il a fallu quatorze ans à la ville d’Albi pour détenir le titre.
Paru le : 07/09/2010, CENTRE PRESSE

 

Distribution
TARN : LE CHANTIER DU FUTUR MAGASIN LECLERC EST LANCE
La construction du futur magasin Leclerc vient de commencer. Ce projet est porté par David Primault, propriétaire de l’Espace Culturel de Castres et du Centre Leclerc de Graulhet. Ce magasin aura une surface de 3000 m², une galerie marchande, une station service et une cafétéria. Dans la galerie marchande qui comptera une dizaine d’emplacements, la priorité sera donnée aux commerçants du centre ville de Castres. Pour le fonctionnement de ce nouveau magasin, 120 personnes vont être recrutées début 2011 dont 25 postes créés par les magasins de la galerie et une dizaine par la cafétéria. L’arrivée de cette enseigne dont l’ouverture est prévue en septembre 2011, va redessiner l’urbanisme de cette partie de la ville.
Paru le : 07/09/2010, LA DEPECHE DU MIDI

 

Education-Formation
TARN : LE LYCEE HOTELIER DE MAZAMET ECHANGE EN EUROPE
Le lycée hôtelier de Mazamet a une réputation internationale. Cet établissement de haut niveau échange avec de nombreux pays. Le lycée compte 320 élèves dans les sections apprentissage et la formation pour adultes du Greta. Grâce à une notoriété indéniable, ce lycée reçoit des élèves de toute la France. Les résultats d’examen ont été meilleurs cette année et les propositions de stages de grands chefs de France et de l’étranger ainsi que les grandes brasseries, offrent des formations qui aboutissent souvent à des embauches. Ce lycée travaille en partenariat avec le lycée d’ameublement de Revel et bientôt le lycée forestier de St-Amans Soult. Une nouvelle filière du bac professionnel en 3 ans va être mise en place.
Paru le : 06/09/2010, LA DEPECHE DU MIDI

 

Energie
HAUTE-GARONNE : LE REVERBERE SOLAIRE EST ECONOMIQUE
Les services techniques de Toulouse ont mis au point un nouveau type de réverbère alliant panneau solaire et photodétecteur. Une douzaine de ces lampadaires "verts" est en test le long de la piste cyclable de Langlade, qui relie le cancéropôle à la Garonne. Ce réverbère solaire "100 % toulousain" est innovant car il intègre un détecteur de présence et une lampe à led de 2 watts qui éclaire le sol en permanence. C’est un investissement (5.000 euros le réverbère) qui entre dans une logique de réduction de la consommation énergétique.
Paru le : 03/09/2010, LA DEPECHE DU MIDI

 

Entreprise
TARN-ET-GARONNE : TAQUIPNEU VEUT OUVRIR QUATRE NOUVEAUX MAGASINS
Dès 2011, le groupe spécialisé dans l’entretien automobile et poids-lourds (31 magasins répartis dans le grand sud ouest) souhaite ouvrir de nouvelles antennes. D’autre part, de nouveaux investissements sont prévus en Aveyron. L’effectif du groupe est passé de 70 à 300 personnes et son chiffre d’affaires de 12.20 M€ à 50 M€.
Paru le : 03/09/2010, MPS

 

Environnement
HAUTE-GARONNE : UN TOULOUSAIN LANCE PARKENERGIA, UN PARC A THEME UNIQUE EN FRANCE
Un Toulousain lance un parc à thème autour de l’énergie et du développement durable dont l’ouverture est prévue en avril 2011. Il s’agit de proposer sur 1.000 m2, au public, une approche à la fois ludique et pédagogique autour des énergies et du développement durable. Une levée de fonds auprès d’actionnaires privés est en cours jusqu’en décembre, un prêt bancaire devant apporter le complément des 500.000 euros nécessaires au démarrage. Six postes seront créés pour le fonctionnement, une dizaine d’ici trois ans (ingénieurs, animateurs, administratifs). Le site n’est pas encore déterminé.
Paru le : 05/09/2010, TOULECO

 

TIC
GERS : LA CCI LAUREATE DES TROPHEES DE L’INNOVATION TERRITORIALE
Pour sa 5ème édition, le forum RuraliTIC, université d’été TIC et territoires, a réuni les 30 et 31 août derniers, plus de 450 personnes autour d’un thème central « l’aménagement numérique, condition du développement des territoires ». Chaque année, RuraliTIC est l’occasion de faire un point d’étape général sur les avancées en matière de déploiement des projets numériques. La CCI du Gers a été récompensée pour le projet soho-solo dans la rubrique télétravail.
Paru le : 07/09/2010, Projets de Territoires

HAUTE-GARONNE : TLT AURAIT BESOIN D’1 M SUPPLEMENTAIRES
Pessimiste actif. Tel pourrait être résumé l’état d’esprit des dirigeants de TELE TOULOUSE, à l’heure d’annoncer la grille de rentrée de la chaîne. René Grando, président de la télévision locale toulousaine, et Franck Demay, directeur général, estiment que la situation est "tendue". Avec un budget de 2,8 millions d’euros, sensiblement identique à celui de l’an passé, mais en recul d’un million par rapport à 2008, TLT est obligée de faire preuve d’ingéniosité pour continuer à proposer des programmes de qualité. En outre, elle déplore le désengagement partiel ou total de certaines collectivités locales.
Paru le : 01/09/2010, TOULECO

 

Transport
LOT : AEROPORT BRIVE-VALLEE DE LA DORDOGNE
Une nouvelle liaison reliera l’aéroport Brive – Vallée de la Dordogne à Manchester Airport dès la prochaine saison estivale, de fin mai à fin septembre, sur un rythme de deux vols aller-retour hebdomadaires. La compagnie low-cost britannique Jet2.com, qui va assurer ces vols, s’adresse à une clientèle touristique ayant éventuellement des résidences secondaires en France. Par ailleurs, la régie d’exploitation de l’aéroport Brive – Vallée de la Dordogne poursuit sa démarche de développement des destinations desservies.
Paru le : 02/09/2010, LA SEMAINE DU LOT

Lot46 : Le Gourdonnais Jean-Paul Planchou

Conséquence du renouvellement récent des conseillers régionaux, Jean-Paul Huchon a été réélu, le 26 mars 2010, à la tête du Conseil Régional Ile-de-France

La même séance a été l’occasion de désigner les 15 vice –présidents et vice-présidentes.

Le Gourdonnais Jean-Paul Planchou est le 3e vice-président chargé du développement économique, de l’emploi, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), du tourisme, de l’innovation et de l’Économie sociale et solidaire (ESS).

ARTESI est donc rattaché à cette vice-présidence 

Tout en souhaitant contribuer, d’une manière transversale, au développement du numérique dans les différents champs de compétence du Conseil Régional, ARTESI se réjouit de voir que sa tutelle, au-delà de la stricte notion de développent économique, possède une dimension sociétale à travers l’innovation et l’économie sociale et solidaire en phase avec la nécessité de développer des stratégies de développement durable.

Jean-Paul Planchou est né le 22 avril 1948 à Gourdon, dans le Lot. Il a suivi des études de sciences politiques et de sciences économiques. A partir de 1973, il entreprend une carrière d’économiste d’entreprise et de consultant, principalement au Crédit Lyonnais. Jean-Paul Planchou est membre du Parti Socialiste depuis sa fondation en 1974. Il a été élu du suffrage universel à plusieurs reprises, notamment en tant que député, d’abord de Paris puis de Seine et Marne. Maire de Chelles depuis 1995, Jean-Paul Planchou est également conseiller régional d’Ile de France. Dans sa ville comme à l’échelle régionale, il se passionne pour l’amélioration des transports, la qualité de l’environnement, la culture et l’éducation.

L’attribution des étoiles hôtelières en 2012

Les hôtels Lotois vont devoir se soumettre à de nouveaux critères d’attribution d’ici à 2012 pour obtenir les étoiles. La loi tourisme qui vient d’être publiée a pour objectif d’offrir une meilleure lisibilité au grand public. Autre nouveauté importante : la création d’une cinquième étoile.


Le système d’attribution des étoiles hôtelières change
Suite à un décret du gouvernement, le système d’attribution des étoiles pour les hôtels va être modifié d’ici à 2012. Refonte qui entre dans le cadre de la loi Tourisme et qui va permettre de mettre à jour des critères d’attribution anciens de 26 ans. La réforme touche près de 20.000 hôtels.

Désormais, les étoiles seront attribuées par des cabinets d’audit spécialisés pour une période ne dépassant pas cinq ans. L’objectif est d’harmoniser les règles entre les pays européens, et du coup, de rendre plus compréhensibles les critères par le client.

L’autre grande nouveauté de ce classement est la création d’une cinquième étoile. Destinée aux établissements les plus prestigieux, elle imposera des chambres spacieuses (au moins 24 m2), un service de voiturier, un personnel parlant deux langues étrangères et un équipement informatique dans les chambres sur demande.

Jusqu’en juillet 2012, les anciennes étoiles cohabiteront avec les nouvelles… Les touristes seront perdus encore quelques temps !

L’Enarque Mikhaël Ayache visite la ZI Mercuès

 

De g. à d. Mikhaël Ayache de l’ENA coordinateur à la Préfecture du Lot, MMe le Maire de Mercuès Claudine Barreau, et Jean Claude Guenin Cadre-Directeur chez Prevost (Lot 46). Crédits Phots © Osvaldo Villar.

Visite sur le terrain de la Zone Industrielle de Mercuès.

Par Osvaldo Villar (OGV) Article paru dansl’édition écrite du Petit Journal, édtions 46, 47, 81, 82,31,32, 09, 34, 65.

Mikhaël  Ayache stagiaire de l’ENA à la Préfecture du Lot, visite les entreprises Lotoises.
Intéressé par la diplomatie, issu de la Lorraine (Nancy), Mikhaël Ayache est diplômé des Sciences-Po avant de rejoindre l’ENA. Stagiaire à l’Ambassade France à Moscou et à Genève. Il a demande à effecteur un stage en Préfecture du Lot afin de se familiariser avec les problèmes de tous les jours des entreprises et des agriculteurs Lotois. Il ne connaissait pas la « Ruralité » ni les problèmes des élus dans un Département rural comme le Lot. Sa démarche est une étape importante et décisive pour l’avenir de sa carrière et de la France. C’est une manière personnelle de s’intéresser à l’agriculture Lotoise et venir voir de près ce qui se discute en coulisse à Paris. Voir les pour et les contre et de juger par ses yeux. Il a effectué un stage à Genève (pays fédéral La Suisse), et préfère aller sur le terrain, voir autour de lui les difficultés des élus des collectivités et du Lot dans son identité européenne. Les vraies difficultés du quotidien entre urbains et ruraux. Il a été chargé avec succès par M. Le Préfet du Lot d’organiser » Les Assises des Territoires Ruraux », comment vit-ont dans nos campagnes quel sont les vraies difficultés des agriculteurs du Lot, de la population environnante, du monde associatif sportif et culturel quelles aides et nouvelles mesures à apporter tant du gouvernement comme de l’Europe. C’est ainsi que à l’invitation de Mme Claudine Barreau Maire de Mercuès, Mikhaël Ayache a visité la zone industrielle de Mercuès notamment l’Imprimerie du Quercy et « Prevost Environnement » en compagnie de Jean-Marc Guenin qui expliqué que l’entreprise Prevost a 65 employés dont 40 à Mercuès dont 5 sont des personnes handicapées et l’entreprise a rejoint le groupe Paprec. Mikhaël Ayache en homme de terrain pose des questions « Quelles sont les difficultés majeures que vous rencontrez tous les jours ?  Avez-vous suffisamment de camions et du matériel de pointe pour couvrir les 29 déchèteries Lotoises en toute sécurité ? Qu’est ce qui est difficile à gérer quotidiennement dans le Lot ? Comment collectez-vous les déchets dangereux et quel est le circuit de recyclage ?  Quel rôle joue le SYDED ? Travaillez vous avec les filières bois mises en place dans le Lot ? Après la fin de la visite Il conclut que l’entreprise Prevost est innovante en matière d’environnement avec une dynamique commerciale qui la positionne en tête comme « acteur » qui aide et aidera le développement environnemental futur Lotois. Cet Enarque va dans le bon sens, il veut découvrir les avantages et difficultés par lui-même, se faire un jugement et opinion personnelle avec son bon vouloir de défendre les valeurs rurales. On ne pourra pas lui reprocher un jour à l’Assemblée Nationale ou au Sénat qu’il ne connaît pas les vraies  difficultés des producteurs de foie gras, ni des viticulteurs de Cahors, et pourra « expérience à l’appui » les défendre donner des détails avec son bon vouloir rural à Bruxelles et dans le reste du Monde.

Le sondage du CSA donne Malvy loin devant.

Régionales. Le  sondage du CSA le donne favori

Le premier sondage CSA le donne loin devant.

La région d’abord d’abord. Il fallait en effet s’y attendre. Les élections régionales, qui se dérouleront les dimanches 14 et 21 mars prochains, revêtent essentiellement des enjeux… régionaux. Cette évidence ressort du sondage CSA que nous publions et qui bat en brèche les tentations exprimées ça et là de «nationaliser» ce genre de scrutin. Autrement dit, les préoccupations de l’électorat ne concernent nullement ces dossiers de société qui divisent l’opinion tels que l’identité nationale, l’immigration ou la sécurité comme le suggère le gouvernement, mais, elles portent au contraire sur les sujets concrets que sont l’emploi, la santé, l’éducation ou l’environnement.

Dans un contexte politique national caractérisé par des affrontements souvent idéologiques, les élections régionales apparaissent comme un moment privilégié où l’électeur pourrait d’abord tenir compte de l’«image de proximité» que dégage le candidat, de sa «réputation consensuelle» et aussi de sa capacité à «gèrer» l’espace régional.

Martin Malvy: l’«équation personnelle»

L’avantage du scrutin régional – comme d’ailleurs de tous les scrutins locaux -, c’est qu’il permet de juger sur le terrain l’action politique, de se projeter sur un projet et, en conséquence, de désigner la personnalité la plus capable de le mener à bien.

A cet égard, le sondage CSA consacre le poids politique et personnel d’un candidat sortant comme Martin Malvy. Sa notoriété et le score des «bonnes opinions» en sa faveur – sans parler des intentions de vote – témoignent assurément d’une solide «équation personnelle» et d’une satisfaction globale pour le bilan de ses deux mandats à la tête de la région Midi-Pyrénées. En tout cas, il apparaît aujourd’hui comme le seul candidat qui rassemble sur son nom bien au-delà de son propre camp. Pour les socialistes et leurs alliés radicaux, «l’effet Malvy» amplifie une influence politique acquise depuis longtemps.

Un premier regard

Toutefois, dans le droit fil du succès obtenu lors des européennes, Europe-Ecologie, emmené par l’ancien député européen Gérard Onesta, s’affirme clairement comme la troisième composante politique de Midi-Pyrénées et marque son territoire dans une proportion jamais atteinte lors d’une élection régionale.

Enfin, l’UMP, qui, au second tour n’a pas suffisamment de «réserves», semble a priori payer l’addition d’un mécontentement dont les causes sont assurément nationales – c’est le cas dans bien des élections «intermédiaires» pour le parti au pouvoir.

Sans doute faudra-t-il attendre fin janvier – que la campagne électorale débute vraiment, que l’essentiel des listes soit connu et que le hasard de l’actualité passe par là – pour affiner ce qui n’est pour l’heure qu’un regard sur des intentions de vote.

Ce tout premier sondage sur les régionales constitue un point de départ interessant qui fixe les enjeux. Mais l’arrivée aura lieu dans plus de trois mois.

J.-C. S.

Cliquez pour agrandir le tableau



Interview

«Malvy rassemble à gauche et n’effraie pas la droite»

Jean-Daniel Lévy directeur du département Politique Opinion de CSA.

Les résultats de votre enquête montrent que Martin Malvy bénéficie d’une forte notoriété.

J.-D. LéVY: C’est vrai que l’actuel président du conseil régional est reconnu dans tous les sens du terme : on sait qui il est et on apprécie son action. Il y a des éléments qui rassurent chez lui et dans la façon dont il gère la Région, sans à-coups, sans anicroches et sans le côté ostentatoire que l’on peut trouver chez d’autres, Georges Frêche ou Ségolène Royal par exemple.

Son image semble plus proche de celle d’un maire que d’un président de région. À ce titre, il donne à voir une image du PS très différente de ce qu’on voit au plan national. La façon dont il gère la région explique également que les personnes interrogées aborderont le scrutin en fonction des enjeux locaux.

Martin Malvy part donc dans une position confortable ?

J.-D. L.: La campagne n’a pas encore commencé et il peut se passer beaucoup de choses. Mais Martin Malvy est dans une position confortable. Les chiffres du sondage expriment une cohérence entre la notoriété, l’appréciation de sa gestion et le regard que l’on peut porter sur le prochain mandat.

En outre, il rassemble à gauche et n’effraie pas la droite, ce qui n’est pas fréquent pour un président de Région. Il apparaît d’ailleurs comme le plus compétent des candidats sur tous les dossiers, hormis celui de l’écologie où il est devancé par Gérard Onesta (Les Verts).

Propos recueillis par Philippe Rioux


Têtes de liste

PS: Martin Malvy

Martin Malvy, le président du conseil régional sortant, a été désigné à une écrasante majorité par les militants socialistes des huit départements de Midi-Pyrénées. Ces derniers se prononçaient hier soir sur la composition des listes départementales (lire par ailleurs).

UMP: Brigitte Barèges

Brigitte Barèges, députée maire de Montauban, a reçu l’investiture de l’UMP face au maire de Tarbes, Gérard Trémège. Les têtes de listes départementales ont été validées samedi. Mais il faudra attendre janvier pour connaître leur composition complète.

Verts: Gérard Onesta

Gérard Onesta, ancien député Vert européen, sera désigné tête de liste régionale. Les militants d’Europe-Ecologie devraient faire connaître samedi prochain la liste des premiers noms de leurs candidats dans les départements. Les listes définitives seront connues en janvier.

Les autres partis

Le Parti communiste a décidé de s’allier avec le Parti de gauche. Le candidat régional tête de liste du Front national est Frédéric Cabrolier, conseiller régional sortant. Le MoDem pourrait présenter Arnaud Lafon, maire de Castanet (Hte-Gne) comme tête de liste. Lutte Ouvrière et le Nouveau parti anticapitaliste se déclareront plus tard.


PS: les militants ont voté

Les militants socialistes de Midi-Pyrénées ont voté hier soir pour entériner, dans chaque département, les listes pour les élections régionales de mars prochain. En retrait à Toulouse, la participation a été globalement satisfaisante, aux alentours de 55%. Dans les Hautes-Pyrénées, seule fédération où deux listes étaient en compétition, le maire de Lannemezan, Bernard Plano, a battu Jean Glavany 58 % contre 42 %. Ailleurs, les militants ont majoritairement voté pour les listes d’union PS/PRG qui leur étaient présentées. Dans la Haute-Garonne, la liste conduite par la tête de liste régionale, Martin Malvy, a été plébiscitée avec un score de 90%. Les autres résultats : liste Pinel (PRG, Tarn-et-Garonne) 62%; liste Marcel (Aveyron) 73%; liste Carballido (Ariège) 73%; liste Delcamp (Lot) 75%; liste Poujade (Tarn) 84%; liste Guilhaumon (Gers) 93%.