Posts Tagged ‘Culture Française

Aurélien Pradié inaugure « L’expo du Paris Populaire »

Beaumat. Association Fêtes et Culture L’expo Paris Mémoire

Aurélien Pradié  soutient la culture Française 

De G. à D. Aurélien Pradié, Mme le Maire de Beaumat, L'artiste Gérard Noël

Gérard Noël, ancien journaliste, reporter, photographe au Figaro Magazine,
et Paulette Pons, Maire de Beaumat, ont crée l’exposition annuelle des photos à Beaumat sur un sujet différent tous les ans l’année dernière le thème
« Fortes et douces Lumières de femmes »

Paris mémoires 2011 est  la onzième édition. Beaumat, est une petite et dynamique commune dont la principale activité le siècle dernier était la culture de la vigne du Malbec elle est située au cœur du Causse et de Labastide-Murat.

Chaque été, une foule d’admirateurs se presse pour découvrir un nouvel artiste avec sa collection. Cette année ce sont les photos de Gérard Noël qui symbolisent les facettes de sa vie de reporter. On voyage à travers le monde et ces témoignages sont une grande leçon d’histoire et une image de la société. Cette année, pour fêter les onze ans de l’association, Paulette Pons, maire de Beaumat lui a suggeré de choisir les Paris Mémoire et concerne les facéties de Paris des années 1960 de sa photothèque-archives avec plus de 400,000 photos de Gérard Noël. La photo narrative est un mouvement proclamé comme tel. Elle est née de l’action de Gerard Noël et des peintres Bernard Rancillac et Hervé Télémaque.  Gérard Noël a voulu imiter ses homologues
américains,  qui placent la société contemporaine et ses images au cœur de leurs œuvres, ou encore Robert Doisneau.

Le public venu très nombreux à Beaumat était enchanté par la vue des œuvres
photographiques qui se fixent l’objectif de faire à nouveau de l’art un outil
de transformation sociale. Comme l’a si bien signalé le benjamin du Conseil
Général du Lot Aurélien Pradié.

Force attractive, la figuration narrative des photos d’un autre temps certes
révolu mais Gérard Noël en travaillant à partir de l’image photographique ou
cinématographique, de l’imagerie publicitaire, de la bande dessinée ou même de la peinture classique, aboutit à des œuvres qui détournent la signification
première de ces représentations pour en révéler des sens inattendus, suggérer
d’autres narrations, montrer leurs implications politiques. L’exposition relate
l’effervescence de la fin des années 60 qui favorisera d’ailleurs l’engagement
des plus militants des photographes de ce mouvement dans la vie politique et,
particulièrement, dans les événements de mai 68 à Paris. Regroupant plus de
soixante photos, l’exposition Mémoire de Paris est très narrative. Paris, 1960 est conçue comme une exploration des sources du renouveau figuratif qui marque l’histoire des années soixante à Paris. Leur rassemblement, que l’on peut considérer comme le plus à même de rappeler l’inventivité de ces années fondatrices, permet de saisir le climat d’apparition de ces œuvres. Suivant un parcours mettant en valeur les thématiques majeures, l’exposition se divise en sections nettement distinctes :

1) Aux origines de Paris en 1960 narrative (Prémices)

2)  L’exposition « le marché de l’ivresse avec des barriques à Bercy et ‘les oubliés de Bacchus’ ; Bacchus et Diogène s’y donnèrent rendez-vous (barriques du vin Malbec du Château Chambert) » (1964)

3) Quartiers de Paris rue l’Appe

4) Les escaliers de Montmartre

5)  La peinture d’une femme nue « début de l’émancipation de la femme parisienne « féminité et sérénité »

6) Menilmontant

7)  Le poète Léo Ferré a-t-il toujours une raison ?

8)  Une figuration politique.

9)  Salon de Coiffure parisien et l’Armurerie des maris jaloux !

10)  La Bastille, Belleville, le canal Saint Martin et la « très belle Nicole » (à
découvrir !)

Scénographie
De Mme Pons le Maire de Beaumat et Directrice de « l’Exposition de photos
narrative Paris 1960 »
Gérard Noël a retouché les photos noir et blanc avec des couleurs vives, à
l’instar de la méthode Hollywoodienne de manière à mieux dévoiler les détails
de l’écriture de la lumière (sic la photo). Madame le Maire Paulette Pons
souligne : « Cette courte exposition est l’occasion de redécouvrir les
quartiers parisiens dans l’espace d’exposition aménagé : la Mémoire parisienne des années 60 !». Lors de son discours le Conseiller Général Aurélien Pradié nous confie : «Je voudrais remercier Paulette Pons et l’artiste Gérard Noël et l’ensemble de l’équipe qui nous accueille chaque année. Vous verrez les 6o photos de Paris, pour nous les élus Paris est la ville des pouvoirs, de la mondialisation, de la centralisation, des technocrates, des énarques, mais aussi ville des « Libertés et de droits de l’homme », l’exposition
symbole la promenade parisienne et nous incité à nous promener à Paris tout en étant à Beaumat village plein de charme naturel. Exposition Mémoires
Parisiennes, salle de la mairie de Beaumat, du dimanche 7 août au 16 août, tousles jours de 10h à 12h30 et de 15h à 19h. Tél 0565311393.

Osvaldo Villar (OGV)

 

Tags : , , , , , , ,